Quelle est votre importance ? Vous êtes-vous déjà posé la question ? Je veux dire consciemment ? Quelle importance vous accordez-vous ? Cette question est délicate et… importante. Explorons-la ensemble.

S’accorder de l’importance, c’est octroyer de l’attention, de l’énergie, du temps, des efforts, des investissements à ce qui compte pour nous. Cela signifie aussi qu’on a pris le temps de le clarifier. Quelles valeurs et quels principes de vie nous sont chers, comme le respect, la bienveillance, la beauté, l’équité, la vie… ? Quels sont les domaines dans lesquels nous aimerions apporter une contribution ? La santé, le bien-être au travail, l’éducation, le « vivre-ensemble », l’environnement… ?

Montrer son importance ?

Il m’a fallu plusieurs décennies de vie (oui, décennies !) avant de prendre conscience que je n’avais pas de clarté à ce sujet. J’avançais donc « au pif », poussé, emporté même, par les courants qui croisaient ma route. Jusqu’au jour où je me suis rendu compte que l’endroit où j’étais arrivé ne me convenait pas. De plus, ce flou sur ma vie créait en moi un sentiment d’incomplétude. J’avais l’impression d’être « insuffisant », pas assez. Et je compensais ce manque douloureux par une quête d’importance… aux yeux des autres. Je cherchais à me rassurer à propos de ma valeur personnelle à travers le regard que d’autres portaient sur moi. Combien valais-je selon eux ? Ce n’était évidemment jamais assez. Il me fallait gagner encore en importance. J’étais prêt à me battre pour cela, en particulier avec moi-même.

A un moment donné, la vie m’a rattrapé. J’étais épuisé et blessé par cette course effrénée. Alexandre, mon premier psy, m’a proposé d’explorer « « Le chemin le moins fréquenté[1] ». Celui qui conduit vers soi, vers la vérité, l’authenticité.

Le chemin le moins fréquenté

Qu’est-ce qui se cache derrière ce masque que je ne cesse de vouloir faire briller plus intensément ? A quoi ressemble la vraie personne que je suis ? Qu’est-ce qui se passe à l’intérieur de moi ? Il m’a fallu des années pour commencer à y voir plus clair. Qui suis-je réellement ? Quelles sont mes qualités et mes limites ? Qu’est-ce qui m’importe vraiment ? Comment j’ai envie d’aimer ? Qu’est-ce que j’ai envie d’apprendre encore ? A quoi ai-je envie de consacrer mon temps ? Comment le répartir entre les différentes intentions de vie : être un bon père, être un bon compagnon de vie, être un bon inspirateur de « mieux vivre ensemble », être un bon épicurien… ? Quels principes de vie me semblent valoir la peine de cultiver ? Comment ai-je envie de prendre soin de moi ? Qu’ai-je envie d’apporter autour de moi ? Qu’est-ce que j’aimerais laisser derrière moi au moment du grand saut ?

(Vous trouverez sur mon site quelques supports conçus pour faciliter votre réflexion à ces sujets, notamment pour clarifier vos valeurs et intentions de vie. Ils sont ici...)

Clarifions ce qui compte vraiment

En prenant le temps, jour après jour, de clarifier ce qui compte à mes yeux, et en décidant d’y accorder de l’importance, donc du temps, des efforts, des ressources… j’ai initié une autre manière de vivre, plus épanouissante et plaisante. Mais ce n’est jamais gagné. Les doutes d’antan à propos de ma personne et de ma valeur aux yeux des autres font encore régulièrement surface. J’apprends à accueillir ces émotions sans les juger, comme un ami en peine, qu’on accueille avec bienveillance. Notre présence amicale à ses côtés l’apaise. On retrouve la joie et le plaisir de passer du temps ensemble, en assumant pleinement nos imperfections respectives. (Et si vous n'avez pas envie de le faire, voici comment la trouver.)

Etre ami avec soi, c’est simplement ça. Alors, je vous y invite chaudement : donnez-vous de l’importance. Et ne l'évaluez pas dans le regard des autres, et encore moins en fonction de vos activités sur les réseaux sociaux. Il est temps de prendre soin de vous !

En toute amitié,

Pierre

[1] Ce psy, Alexandre, m'avait très vite recommandé, comme à la majorité de ses patients d'ailleurs, la lecture de ce livre un peu ancien aujourd'hui, mais toujours inspirant, qui porte ce titre. Il a été écrit par le psychiatre américain Scott Peck et est publié chez J’ai Lu.

Crédit photo : Priscilla Du Preez / Unsplash

Découvrez gratuitement la première partie de notre formation 

Accédez à la première partie (gratuite) de notre formation en ligne "Mieux vivre avec soi pour mieux vivre avec les autres".

Appuyée sur des recherches récentes en sciences du comportement, cette formation vous permettra de découvrir :

  • pourquoi il est si habituel de mal se traiter, de se critiquer souvent durement, de penser qu'on n'est pas assez [bien, fort, intelligent, beau, solide... choisissez ce qui vous correspond],
  • en quoi cela détériore notre motivation, notre moral, nos relations... et
  • comment faire pour vous traiter avec plus de bienveillance afin de vivre avec plus de sens, de satisfaction et de bien-être.